CV profil atypique : dans votre recherche d’emploi, comment valoriser un parcours atypique ?

Dans cette vidéo, découvrez comment rédiger un CV pour un profil atypique. En effet, vous êtes sorti des sentiers battus. Par exemple, autodidacte, vous avez atteint un haut niveau de compétences. Autre situation, vous avez exercé différents métiers, changé de secteur, beaucoup voyagé. Bref, votre progression de carrière s’est faite de façon originale et souvent non linéaire.

Résultat : « sur le papier » votre profil ne rentre pas dans les cases du recruteur, alors que « dans la vraie vie » votre expérience colle avec les besoins du poste. Maintenant, le problème, c’est que vous devez coucher votre expérience « sur le papier »… dans un CV ! Dans cette présentation, découvrez les 5 erreurs qui guettent un profil atypique au moment de rédiger son CV.

  1. Erreur : Si vous faites comme si de rien n’était en rédigeant votre CV, le recruteur ne va rien comprendre à votre profil. L’idée, c’est de pouvoir expliquer les transitions majeures, de guider la lecture du recruteur. Par exemple, vous présenterez votre CV par tranches, pour montrer des phases d’évolution.
  2. Erreur : Si vous oubliez de faire des passerelles entre le poste que vous visez et vos compétences, le recruteur va passer son chemin. La question à se poser est donc : comment faire ressortir de mes expériences passées des éléments qui seront utilisables dans le poste proposé ? Il faut mâcher le boulot.
  3. Erreur : Si vous oubliez de mettre en avant vos résultats, le recruteur n’aura aucune motivation à vous rencontrer. A contrario, si par exemple vous avez démontré des qualités d’excellent vendeur dans le domaine de l’huile de palme en Indonésie, cela pourra éveiller la curiosité d’un directeur commercial, même s’il exerce dans le domaine de la chaussure de sécurité…
  4. Erreur : Si vous vous contentez d’une seule version de votre CV, vous réduisez vos chances. L’idée, c’est d’avoir 2 ou 3 versions. Vous allez typer chacune de ces versions, par exemple avec des angles « Vente » « Organisation » « Marketing ». Parlons clair, il ne s’agit pas de mentir, mais de donner un angle, qui va couvrir la majorité de vos expériences passées. Disons qu’il s’agit d’un travail de réécriture. Par exemple, si vous visez un poste ciblé organisation, vous allez gommez les aspects commerciaux. Vous voyez l’idée.
  5. Erreur : Si vous comptez sur la lettre de motivation pour expliquer votre parcours, vous risquez d’être déçu. En effet, le recruteur lit d’abord le CV. Le CV doit comporter des éléments d’explication. Votre lettre sera peut être lue, si votre CV a déjà fait une partie du travail de conviction.

Au global, quel est l’objectif ? C’est d’assumer votre profil atypique, pour donner le rôle de  » découvreur  » au recruteur et l’amener à se dire « Et pourquoi pas ? » Maintenant, il faut suggérer au recruteur de faire ce pas, en réalisant de votre coté la plus grosse partie du travail. Moins vous demandez d’efforts au recruteur, plus il vous trouve formidable !


Je veux découvrir les formules de coaching CV, je clique ici.


Comment avoir un CV qui décroche des entretiens ?

Téléchargez le PDF gratuit qui correspond exactement à votre situation de recherche d’emploi. Cliquez ici pour le choisir. 

 


Pour aller plus loin, découvrez une sélection d’articles sur les sujets :

CV, lettre de motivation, profils Viadeo et Linkedin