Coaching retour d’expatriation : trouver un emploi à son retour en France

 

Dans ce post, découvrez les 10 difficultés auxquelles on se trouve confronté quand on revient d’expatriation et que l’on doit trouver rapidement du travail en France.

Introduction

En tant que coach emploi, j’accompagne régulièrement des français qui se sont expatriés durant plusieurs années et qui souhaitent revenir travailler en France. Je connais donc bien les difficultés particulières que peuvent rencontrer les profils qui a un moment ont fait le choix de la mobilité internationale.

1/ Le manque de confiance en soi

Bien souvent, le retour en France est accompagné de questionnements, en particulier quand l’expatriation a été longue. L’ancien expatrié se demande si il va retrouver rapidement du travail et si son expérience à l’étranger ne va pas constituer un handicap. En effet, autant sur le papier une expérience à l’étranger peut sembler séduisante, autant, dans les faits, elle peut effrayer un recruteur qui ne sait pas dans quelle case mettre le candidat.

2/ La méconnaissance des codes

Quand on a été éloigné du marché français de l’emploi, on n’est pas forcément au fait du type de CV qui est apprécié par les recruteurs. De même, en particulier quand l’expérience à l’étranger a été riche, il n’est pas évident de rédiger une lettre de motivation synthétique et efficace. Il en va de même pour le profil Linkedin. Résultat : le candidat ne sait pas vraiment par quoi commencer.

3/ La peur de trop en dire

Il est fréquent qu’à l’étranger, une personne se voit accorder des responsabilités plus importantes que celles qu’elle aurait en France. De ce fait, beaucoup de candidats on peur de passer pour des prétentieux. Il n’est pas évident de trouver le  bon dosage.

4/ La crainte de devoir se justifier

Quand on revient d’expatriation, on sait que certaines questions vont tomber, en particulier  » Pourquoi voulez-vous revenir en France ?  » Or, il s’agit souvent d’éléments personnels qui motivent cette décision. En tant que Coach Emploi, j’ai par exemple accompagné un cadre français en Chine, qui voulait revenir en France, parce que ses jeunes enfants souffraient de la pollution à Pékin. Autre exemple : j’ai coaché un expatriée aux USA qui devait revenir en France car son épouse, elle aussi expatriée, était atteint d’une affection chronique qui nécessitait des soins qui auraient été trop coûteux aux USA. Que dire au recruteur ?

5/ Le retour à un autre cadre

Il n’est pas évident, quand on a évolué dans un contexte international, de revenir au côté parfois  » plan-plan  » des entretiens d’embauche à la française. Il faut pourtant se préparer aux questions classiques du genre  » Quelles sont vos qualités et quelles sont vos défauts ?  » Cette approche du recrutement peut donner le sentiment de régresser, mais il faut bien jouer le jeu. En tant que coach emploi, je travaille toujours sur ces fondamentaux, même si le candidat est expérimenté. Si les questions classiques ne sont pas posées par le recruteur, les exemples construits lors des séances de coaching pourront toujours servir à illustrer d’autres points.

6/ Le manque de pratique du français

Je l’observe à chaque fois que je coache un expatrié : son débit est lent et semble manquer de conviction. Par exemple, j’ai coaché une française émigrée à Londres durant quelques années. Son quotidien professionnel se déroulant en anglais, elle avait beaucoup de mal à s’exprimer en français. Une pratique intensive de la simulation d’entretiens d’embauche a permis de rendre son discours fluide.

7/ La négociation de salaire

La négociation de salaire est spécialement difficile en retour d’expatriation. En effet, le candidat s’est habitué à penser dans une autre monnaie. Par ailleurs, en tant qu’expatrié,  il bénéficiait parfois d’avantages. L’approche par le seul salaire n’est pas forcément pertinente, car il faut plutôt penser en termes de niveau de vie. Beaucoup de candidat de retour d’expatriation ont tendance à se dévaloriser quand il s’agit de négocier leur salaire.

8/ La grande crainte du recruteur

Même si l’expatriation se banalise, les expatriés ont encore un peu l’image de chiens fous, d’aventuriers. Dès lors, le recruteur est obsédé par la question  » Vu son parcours, est-ce que je vais pouvoir manager cette personne ?  » C’est une crainte majeure, sur laquelle il convient d’anticiper. Laissé à lui même, le recruteur à tendance à se faire peur.

9/ Les aspects concrets

Certains candidats cherchent du travail en France, alors qu’ils sont toujours à l’étranger. Les entretiens ont alors lieu par Skype ou par téléphone.  Dans ce contexte, une question du genre  » Quand êtes-vous disponible ?  » peut devenir épineuse. Quelle réponse formuler, pour que le recruteur ne voit pas d’obstacle majeur à votre recrutement ? Dans le même ordre d’idée, comment rassurer le recruteur, s’il propose un poste en France, dans une ville où vous n’avez aucune attache ? Si votre situation semble trop complexe au recruteur, s’est autant de drapeaux rouges pour lui. Le recruteur se dit  » Pourquoi faire venir un candidat du Cap, alors que je peux en trouver un qui habite déjà sur place ?  »

10/ Le sentiment d’isolement

Un élément sous-estimé lors des retours d’expatriation, c’est que le candidat à l’emplois se sent isolé. En effet, ses contacts en France peuvent dater, et il n’est pas évident de renouer le contact. Par ailleurs, l’ancien expatrié à parfois le sentiment d’être décalé par rapport à des personnes au parcours plus classiques. Souvent, l’ancien expatrié n’a pas dans son entourage de personnes qui ont vécu ce type de situation. Il manque donc de repère.

En conclusion :

Quand on revient d’expatriation, l’exercice de l’entretien d’embauche est d’autant plus complexe. En effet, le recruteur a un peu de mal à vous mettre dans une case. Si votre candidature apparait comme trop exotique, vous risquez de vous retrouver avec l’étiquette  » Difficile à manager.  » Il importe donc de trouver le bon dosage, ce qu’une pratique intensive des simulations d’entretiens permet lors d’un coaching emploi.


Ici, découvrez mon programme de coaching emploi le plus populaire


Comment booster immédiatement votre recherche d’emploi ?

Téléchargez le PDF gratuit qui correspond exactement à votre situation de recherche d’emploi. Cliquez ici pour le choisir.

 


Sélection d’articles sur le sujet  » Coaching professionnel recherche d’emploi  » : les apports d’un coach emploi, CV, lettre, préparation d’entretiens d’embauche…