oral concours

Présentation lors de l’oral d’un concours de la fonction publique : savoir se présenter pour décrocher une note élevée

Dans cette vidéo, découvrez 7 points clés pour réussir votre présentation lors de l’oral de votre concours de la fonction publique. Connaître ces points clés va vous permettre de vous démarquer lors de votre présentation personnelle et de décrocher une note élevée. Cette vidéo comporte des exemples rapides. (Ici, accès direct à mes programmes de coaching  » Oral de Concours « )

 

 

Comment se présenter lors de l’oral d’un concours de la fonction publique ? C’est ce que je vous propose de découvrir dans cette vidéo, au travers de 7 points clés.

D’ici quelque temps, vous passez l’oral d’un concours de la fonction publique. Il s’agit peut-être d’un concours de la fonction publique territoriale : vous voulez devenir technicien territorial, attaché territorial, rédacteur territorial, où bien encore ingénieur territorial. Voilà des postes qui se proposent à vous. Ou bien encore il s’agit d’un concours de la fonction publique hospitalière, vous voulez être infirmier, aide soignante… Ou bien vous passez un concours dans la police, la justice, l’armée ou pour être capitaine des pompiers. Dans ce cadre, réussir votre présentation personnelle est capital.

Découvrons 7 points clés pour préparer et réussir votre présentation orale lors de l’oral d’un concours.

POINT n°1: pourquoi votre présentation orale, lors de votre concours, est-elle capitale ? Votre exposé oral est capital, pourquoi, parce que cette présentation initiale va déterminer l’échelle de notes. Une présentation classique, sans plus, bon, le jury se dit « Le candidat a travaillé, il y a un effort, mais, on est pas convaincu ! » Et là, vous partez sur une notre entre 9 et 11.

Pas de quoi décrocher un concours ! En effet, aujourd’hui, certains concours vont accepter un candidat sur dix, voire un candidat sur 20. Donc, ce n’est pas en ayant une note moyenne qu’on peut espérer « casser la baraque » et décrocher le concours.

A contrario, un candidat qui part sur quelque chose de typé, je veux dire par là quelque chose qui a de la personnalité, une présentation qui est fluide, qui est argumentée, qui est vivante, qui a du rythme, où il y a des exemples, eh bien, c’est une autre musique !

Et là, le jury se programme pour une note entre 11, 12, 13, voyez. On passe sur une moyenne plus importante. Et, si le candidat confirme cette bonne impression, il va pouvoir gratter des points.

Imaginons : bonne présentation, le jury se dit « C’est intéressant ! » le jury se dit « Cela vaut au moins 12. » Et si le jury voit que le candidat confirme cette bonne impression, eh bien on passe à 13, 14, 15, 16… Et là, effectivement, on a des chances très sérieuses de décrocher le concours.

POINT N°2 pour réussir l’oral lors de votre concours : fuyez les présentations chronologiques. Pourquoi ? Eh bien parce que… c’est très pénible ! Le jury, toute la journée, entend des candidats raconter « Oui, alors voilà, en 2002, j’ai fait ça, en 2006 machin, en 2008 machin… »

Récemment, je coachais une dame, qui m’envoie la présentation qu’elle avait fait lors de précédentes tentatives… et c’était ça, sur plusieurs pages. «  Alors voilà, je suis passé de tel service à tel service… » Cela donne une masse d’informations qui est énorme.

Et par ailleurs, il est très difficile de structurer l’information si on part sur un plan chronologique. Bon, moi, je suis cinéphile, et de temps en temps, je vais voir des films qui sont des films biographiques. Par exemple, j’ai vu le film « La Môme » (2007) qui raconte la vie d’Edith Piaf, et là c’est quoi, comme construction ? Eh bien, ce n’est pas une construction chronologique. Hein, c’est à dire, on part d’un moment clé, on revient en arrière, on rajoute un élément, il y a un flashback, et on peut construire quelque chose.

Quand on part sur une présentation chronologique, on est finalement tributaire de son parcours. Imaginons que les éléments qui intéressent le jury soient des choses que vous avez fait surtout dans votre dernier poste. Bon, si vous commencez par 3 ou 4 postes anciens, ça n’intéresse pas le jury, le jury décroche.

POINT N°3 pour réussir votre présentation orale lors d’un concours de la fonction publique, indiquez quel est votre objectif. En effet, dans beaucoup de présentations, premièrement, bah, souvent, il n’y a pas d’objectif, c’est à dire qu’on ne sait pas exactement quel est le projet professionnel du candidat.

Deuxièmement, l’objectif peut venir très tard. Le gars « déballe son truc » attendu que, attendu que, attendu que… à la fin il vous dit « J’aimerais bien faire ceci » donc ça vient très tard.

Ou troisièmement, l’objectif reste flou. Parce que parfois les gens n’osent pas dire « Voilà, j’aimerais bien faire ça… » mais j’ai peur de me laisser enfermer, et si on me demande « Et si le poste n’est pas disponible ? » qu’est ce que je réponds ?

Non ! Donnez un objectif, le fait de donner un objectif professionnel « Voilà ce que je veux faire » « Voilà le type de services où j’aimerais travailler » permet effectivement de vous démarquer, et surtout de donner un enjeu à la conversation. On n’est plus là à parler de son parcours, on le fait par rapport à un objectif. Donc, donnez un objectif, le plus tôt possible, et le plus précis possible.

POINT N°4 pour réussir votre présentation lors de l’oral de votre concours, parlez de vos motivations. En effet, le jury veut savoir pourquoi vous êtes là, et le jury ne veut pas avoir en face de lui des personnes qui sortent des motivations un petit peu générales.

Bon, par exemple, pour un concours de la fonction publique, si vous dîtes « Ecoutez, ce qui me motive, c’est l’intérêt collectif » « Ce qui me motive, c’est de servir la collectivité » « Je suis attaché aux valeurs du service public »…

Pour le jury, dans ce type d’arguments, il est difficile de distinguer entre les gens qui disent ça parce qu’il faut dire quelque chose… et entre les gens sincères.

Donc, dans vos motivations, soyez précis. «  Je passe le concours, parce que, ce qui me motive, c’est d’accéder à un poste de management » « Je passe le concours, parce que, notamment, j’aimerais travailler sur telle mission » « Je passe ce concours, parce que, ce qui me motive, c’est en particulier le fait de travaille avec le service bidule et le service machin. » Vous voyez ? Soyez précis dans vos motivations.

POINT N°5 pour réussir votre présentation lors de votre concours : donnez des exemples. L’idée, c’est d’illustrer tout ce que vous dîtes. Si vous dîtes, « J’ai une compétence en gestion de projets » partez sur un projet que vous avez géré, en donnant les grandes lignes.

Le jury ne veut pas généralités. « Je suis proactif, je suis à l’écoute, j’ai un bon relationnel… » tout ça, c’est du baratin ! Donc, dîtes vous bien que ce que cherche le jury, ce sont des exemples, que ce soit pour la phase de présentation, la présentation personnelle, ou dans la phase d’échange et de questions/réponses.

Donc, argumentez tout ce que vous dîtes, avec un exemple, une situation précise. « Bah, tenez, un exemple, quand je suis arrivé dans le service, voilà ce que j’ai mis en place, c’est un travail d’équipe, mais nous avons travaillé sur tel aspect, tel aspect. » Donnez des exemples.

POINT N°6 pour réussir votre présentation orale lors d’un concours de la fonction publique, créez du rythme. Du rythme ! Je le répète, c’est important. Pourquoi ? Qu’est ce qui se passe…

Moi, je sais ce que vous avez fait ! Ce que vous avez fait, c’est que vous avez écrit votre présentation mot à mot, pour vous rassurer.

Alors, c’est humain ! Mes clients le font. Mais le problème, c’est que, à l’écrit, ça passe, mais à l’oral, c’est un style qui est ampoulé. Ce sont des phrases trop longues. « Suite à cette première expérience j’ai décidé de m’orienter vers un service plus tourné vers l’accueil du public et donc j’ai choisi de travailler en direction centrale auprès de l’organisme… Pooooooooo…

Le passage de l’écrit à l’oral peut vous faire perdre plusieurs points. Pourquoi ? Parce que le jury décroche ! C’est trop écrit, ce n’est pas assez parlé. Donc, ça veut dire quoi ? Cela veut dire que oui, vous pouvez à un moment écrire votre présentation, mais il faudra à un moment revenir à une sorte de squelette, où vous pourrez improviser.

L’idée c’est d’avoir en tête le plan. Voilà. J’annonce mon objectif, je parle de ma motivation, mon parcours très rapidement, mes compétences clés, quelques exemples… Boum, voilà, j’ai le plan en tête, et après, sur cette trame, je vais broder.

Mais attention, créez du rythme ! Alors, créer du rythme, c’est, je dirais dans la façon de structurer, avec des phrases courtes, c’est aussi dans la voix. Beaucoup de candidats ont des voix assez monotones. Ce qui fait que, même si ils ont une bonne structure, ils peuvent perdre en route un point ou deux. Pourquoi ? Parce que c’est plus difficile à suivre, voyez. C’est moins attirant pour l’oreille.

Donc, créez du rythme, à la fois avec des phrases courtes, et puis également avec une voix où il y a des intonations. « Alors voilà, sur CE PROJET, il y avait DEUX EXEMPLES marquants » Alors que beaucoup de gens vont parler d’une voix assez atone du style « Alors voilà sur ce projet il y avait deux exemples marquants, d’une part, les rapports avec la mairie de Dijon, et d’autre part, le travail avec la DDE. »

Non ! « Sur ce rapport, il y avait DEUX aspect qui étaient particulièrement intéressant. D’une part, le travail avec la MAIRIE DE DIJON, et d’autre part, le travail avec la DDE. » Vous voyez le principe ? J’appuie sur les mots clés.

POINT N°7 pour réussir votre présentation lors de l’oral d’un concours. Montrez votre personnalité. Beaucoup de candidats se disent « Je vais me construire un personnage un petit peu lisse, je vais pas choquer, je vais pas heurter. Voilà, c’est la fonction publique, il faut que j’y aille doucement… »

Alors, parlons clairement, il ne s’agit pas d’arriver en disant « Voilà ce que je pense de la politique, et voilà ce que je pense de l’avenir de la France. » Non, mais vous pouvez avoir un point de vue ! Pourquoi ce choix plus qu’un autre ? « Eh bien voilà, pour moi, je suis attaché à telle chose, en particulier à travailler sur tel type de dossiers, donc voilà pourquoi j’ai fait ce choix. »

Il faut voir une chose. C’est que vous pouvez à un moment avoir en face de vous des gens qui ne sont pas d’accord, sur vos choix, sur votre vision d’une réforme ou d’un projet.

Maintenant, si vous avez en face de vous dans le jury quelqu’un honnêtes intellectuellement, cette personne va se dire : « Ce candidat, je ne suis pas d’accord avec lui sur le fond, mais il défend bien sont point de vue, c’est argumenté, il y a un dialogue, on voit qu’il connait son truc, donc, même si je ne suis pas d’accord avec lui sur le fond, c’est quelqu’un de valeur, et c’est quelqu’un de valeur parce qu’il a bossé ses dossiers, et parce qu’il a le courage de présenter une opinion. »

Donc, attention aux personnalités trop lisses, qui n’accrochent pas. Un jury dans une journée va voir peut être 10, 15, 20 candidats. A la fin de la journée, de qui on va se rappeler ? Des personnalités marquantes. Alors, elles peuvent être marquantes, d’une part, par la clarté de leur présentation et par des exemples très frappants, bien choisis, et puis aussi par leur personnalité.


Cliquez ici, si vous avez besoin de l’aide d’un pro pour construire votre présentation.


 

Avez-vous téléchargé le PDF gratuit   » Je vais bientôt passer l’oral d’un concours  » ? Découvrez dans ce PDF les 3 erreurs à éviter quand on vous dit  » Présentez-vous !  » ainsi que les réponses qui énervent le jury. Cliquez ici pour télécharger le PDF et découvrir sa vidéo bonus.

 


Sélection d’articles sur le sujet  » Préparation oral de concours administratif  » : réussir sa présentation, les outils pour se préparer, savoir se démarquer.