questionsinterdites

Questions interdites en entretien d’embauche

questionsinterdites

Dans ce post, dĂ©couvrez quelles sont les questions interdites, et comment rĂ©agir, si le recruteur vous les pose quand mĂȘme ! En introduction, il est bon de le rappeler : les recruteurs n’ont pas le droit de poser certaines questions. En effet, 4 sujets sont « tabous »

1/ Vos opinions politiques

2/ Vos opinions religieuses

3/ Vos opinions et engagement syndicaux

4/ Votre vie privée: statut matrimonial, vie familiale et orientations sexuelles.

Question: que répondre si on vous pose malgré tout des questions sur ces thÚmes ?

Sur le point 1 on peut dire « J’ai mes opinions politiques, que je garde pour moi. Pour moi, l’entreprise n’est pas le lieu pour exprimer de telles opinions. »

Sur le point 2: mĂȘme type de rĂ©ponse. « Je considĂšre que l’entreprise n’est pas un endroit oĂč parler de religion. Je garde mes idĂ©es sur ce thĂšme pour moi. »

Sur le point 3, concernant vos opinions ou vos engagement syndicaux, il existe plusieurs types de rĂ©ponses possible, Ă  choisir selon votre personnalitĂ©: « Je n’ai travaillĂ© que dans des petites entreprises, qui n’avaient pas de syndicats. Je n’ai jamais eu affaire aux syndicats. Je n’ai jamais pu me faire une idĂ©e. » « Je n’ai pas d’opinion particuliĂšre. Pour moi, tout dĂ©pend de l’Ă©tiquette du syndicat, et surtout de la personne qui gĂšre le syndicat et des motivations qui l’animent. Il faut juger sur piĂšce ».

Sur le point 4, votre vie privĂ©e. Les discriminations les plus frĂ©quentes portent sur la question posĂ©e au femme « Voulez-vous des enfants? ». Une rĂ©ponse crĂ©dible est « En tant que femme, je pense avoir des enfants un jour, mais ce n’est pas ma prioritĂ© « .

La question « avez-vous des enfants » est parfois posĂ©e. S’agit-il d’une simple question de contexte, ce qui est souvent le cas dans une PME, ou de la question d’un recruteur peu dĂ©sireux d’embaucher une mĂšre cĂ©libataire dont l’emploi du temps laissera peu de place Ă  la souplesse ?

Difficile à dire. Le mieux est de faire une réponse simple, sur un ton plat.

Un point clef :

Vous pouvez ĂȘtre choquĂ© par certaines questions du recruteur. Faut-il pour autant se lancer dans un grand dĂ©bat sur l’Ă©quitĂ©, lĂ , tout de suite, durant l’entretien? Une rĂ©ponse polie et ferme, que vous allez rĂ©pĂ©ter si le recruteur insiste, est la meilleure des dĂ©fenses.

A la question: Etes-vous marié(e), répondez simplement « oui » ou « non ». Ne donnez pas de détails.

Si le recruteur est vraiment lourd, peut-ĂȘtre cette entreprise n’est elle pas pour vous.

Un dernier point: il convient de vous entrainer à répondre à ce type de questions. Il est bon de dire à haute voix vos réponses pour vous familiariser avec.


Vous voulez aller plus vite dans votre recherche d’emploi ? Osez le coaching ! Cliquez ICI.