Garder le moral durant votre recherche d’emploi

Dans ce post, vous allez découvrir comment gérer les baisses de moral inhérentes à la recherche d’emploi. En effet, le temps passe et vos journées se ressemblent : lecture d’annonces, réponses par envoi de mails, et, de plus en plus rarement, un retour, voire une convocation en entretien…

Mais il manque toujours quelque chose pour que votre candidature soit retenue. Une fois on vous dit « Vous êtes surqualifié », la fois d’après c’est exactement le contraire.

Vous en êtes au stade où vous vous sentez inutile, alors même que vous savez avoir des compétences à apporter. De cette situation jaillit un intense sentiment de frustration. Cette frustration sape votre motivation.

Ci-dessous, découvrez 7 stratégies pour garder le moral au top durant votre recherche d’emploi.

Je vais alterner les conseils pratiques ainsi que des conseils à proprement parler de motivation. Certains de ces conseils vous sembleront un peu « New Age », l’important, c’est de tester les 2 ou 3 conseils qui vous parlent le plus.

1/ Revoyez votre CV. En particulier, ne mentionnez pas votre âge, ni votre adresse postale. En effet, il s’agit de deux facteurs discriminants. Par exemple, même si vous écrivez que vous êtes
mobile sur toute la France, un recruteur qui voit que vous habitez à Dijon aura du mal à vous faire venir à Brest.

2/ Faites du bénévolat ! A quoi est due la baisse de motivation ? En partie au fait de se sentir inutile. Donner quelques heures de son temps pour aider les autres va renforcer votre confiance en vous. Il y a près de chez vous des jeunes qui ont besoin de soutien scolaire, des associations qui ont besoin de vos compétences. Ces expériences vont vous remotiver. Vous allez sortir de votre routine, rencontrez des gens, relativiser. Par ailleurs, quand vous aurez à expliquer ce que vous avez fait durant votre chômage, vous aurez quelque chose à dire.

3/ Retravaillez votre réponse à la question « Présentez-vous ». Plutôt que de raconter par le menu vos précédents postes, faites une présentation ou vous répondez à la question « Quels sont les 3 bénéfices principaux que je suis en mesure d’apporter à votre entreprise ? »

4/ Réalisez un « collage de motivation ». Votre cerveau a besoin de voir dans quelle direction vous souhaitez aller. Constituez un tableau avec des images découpées dans des magazines, qui
correspondent à vos objectifs. Vacances sous les cocotiers, belle maison, etc. Cela peut sembler idiot, mais essayez ! Ne sous-estimez jamais le pouvoir de votre cerveau ! Laissez ce tableau bien en vue sur votre bureau.

5/ Travaillez les exemples que vous allez donner en entretien. Présentez vos exemples sur le modèle : Objectifs et difficultés du projet – Plan d’action – Résultats. Avoir un catalogue d’exemples fait que vous serrez moins stressé en entretien. Quelque soit les questions, vous aurez toujours quelque chose à dire d’intéressant.

6/ Tenez un journal de vos petits bonheurs et de vos progrès. Une étude scientifique a prouvé que prendre le temps de noter chaque jour ses satisfactions dans un carnet va augmenter votre niveau général de bien être. Pourquoi ? Parce que cela va renforcer votre capacité à profiter des petits bonheurs de la vie.

7/ Ne restez pas isolé ! Adhérer à une association de chercheurs d’emploi, de cadres de votre industrie, et mettez-vous en avant en proposant par exemple de présenter un thème qui vous est cher lors d’une conférence ou d’un petit déjeuner. C’est bon pour votre moral de travailler sur un projet, et qui sait… votre futur employeur sera peut-être dans l’assistance !

En conclusion, je pense que se remotiver, c’est avant tout casser la routine, et tester des choses. Je pense qu’il faut se donner la liberté d’aller dans des directions nouvelles. Ce n’est
pas forcément facile, mais c’est le prix à payer pour retrouver énergie et motivation.


Vous vous sentez seul dans votre recherche d’emploi ? Osez le coaching ! Cliquez ici.