NEGOCIER SON SALAIRE EN ENTRETIEN D'EMBAUCHE 

négocier son salaire en entretien d'embauche coach
  • Règle n°1 : un salaire se négocie en face à face
  • Négocier son salaire par mail est la chose la plus dangereuse qui soit. En effet, vous ne voyez pas les réactions de votre interlocuteur. Aussi, le fait de communiquer par écrit va donner un style " A prendre ou à laisser " qui ne joue jamais en faveur du candidat.
  • Dans le même ordre d'idée, négocier son salaire par téléphone est aussi dangereux. Utiliser le téléphone peut encore passer pour annoncer une décision, mais pas pour négocier.
  • Aussi, ne croyez pas à la lettre de négociation magique qui ferait que le recruteur " flashe " sur votre candidature et lache la monnaie. On flashe rarement sur une lettre. Ne négociez pas votre salaire par écrit.
  • Conclusion : trouvez un prétexte pour de nouveau faire face au recruteur et pouvoir négocier votre salaire en direct.
  • Règle n°2 : c'est celui qui a le moins besoin de conclure qui a le plus de pouvoir de négociation
  • Cherchez un emploi et négociez votre salaire si possible quand vous êtes déjà en poste. Vous aurez alors très peu de pression. Que la négociation marche ou pas, votre salaire va tomber à la fin du mois.
  • Si vous n'êtes pas en poste, multipliez les entretiens et les pistes pour vous créer des sorties de secours. Si vous n'avez qu'une entreprise dans le viseur, vous serez plus tenté de faire des sacrifices.
  • Conclusion : essayez de vous mettre dans des conditions où vous n'avez pas la pression. Paradoxalement, cela augmente votre valeur perçue par le recruteur. Le recruteur se dit " Si ce gars est cool à ce point, c'est qu'il est certain de trouver, donc, c'est qu'il a de vraies compétences."
  • Règle numéro 3 : si on vous fait une proposition, demandez systématiquement plus
  • Les recruteurs gardent toujours une marge de négociation sous le coude. N'ayez pas peur de gratter. Ne vous encombrez pas avec des pensées du genre " Que va-t-il penser ? "
  • Ne vous laissez pas endormir par des pleurnicheries dans le genre " Nous avons une grille de salaire..." ou bien " Je ne peux pas donner autant à une nouvelle personne..."
  • Conclusion : si vous êtes le bon candidat pour le poste, demander un salaire trop élevé n'est pas un motif de rupture des négociations. Donc, allez-y !
  • Règle numéro 4 : argumentez de façon ciblée
  • Trop de candidats, au moment d'argumenter leur salaire, ont tendance à répéter leur réponse à la question " Présentez-vous " avec des arguments dans le genre " Je détiens un Master II, ce qui justifie ce salaire. "
  • Pour parler au recruteur, vos arguments doivent mettre en mouvement son imagination.
  • Exemple 1 : " Cette demande me semble justifié par un élément central. Dans mon dernier poste, j'ai développé le CA de 127 000 Euros sur un an, en partant de zéro, ce que vous me demandez de faire aujourd'hui. Prospecter dans le dur, je sais faire. En plus, aujourd'hui, j'ai un réseau d'environ 150 poseurs de cuisines à qui je peux présenter vos produits dans les prochains jours. "
  • Exemple 2 : " Comment est-ce que je justifie ma demande d'un brut annuel à 34 000 Euros ? Vous m'avez dit que votre problème n°1, c'est l'organisation du back office. Pour la Banque Métropolitaine, j'ai remis toutes leurs procédures à plat, avec un gain productivité de 27 %. J'ai l'expérience, j'ai la méthode, cela représente un gain de temps énorme. "
  • En conclusion : parlez au recruteur de ce qui l'intéresse ! Les bons argument pour négocier son salaire sont ceux que vous êtes allé pécher chez le recruteur avec des questions du genre " Quelles sont vos priorités ? " ou encore " Quels sont les points noirs à supprimer ? "
  • Règle numéro 5 : gardez toujours un ton chaleureux et courtois face au recruteur.
  • Beaucoup de personnes ne sont pas à l'aise au moment de parler argent. Ce malaise peut parfois passer pour de l'arrogance. En ce cas, le recruteur n'est pas motivé à faire un effort. D'autant plus qu'il se dit " Ce casse pieds dans l'équipe, je ne sais pas trop..."
  • Durant la négociation, restez souriant et professionnel, voire rassurant, avec des phrases dans le genre " Je suis certain que nous allons trouver un accord." Cela ne coûte rien à dire, et peut fluidifier la relation.
  • Conclusion : au delà de vos arguments " techniques " votre comportement va aussi faire la différence.
  • Pour aller plus loin, découvrez ci-dessous mon programme "Bien négocier son salaire en entretien."

Avec ce programme centré sur la négociation de salaire lors des entretiens d'embauche, vous aurez à la fois l'état d'esprit et les outils pour savoir tenir tête au recruteur et décrocher un salaire en totale conformité avec votre valeur. Avec beaucoup de stress en moins !

Yves Gautier, Coach Emploi

Au besoin, utilisez votre code de réduction

Pas de code de réduction pour cette offre avec coaching

Détail du contenu :

  • VIDEO SIMULATION DE NEGOCIATION 18' : Le coeur de ce programme, une négociation filmée et découpée étape par étape. Du jamais vu sur le web !
  • VIDEOS 7 STRATEGIES POUR GAGNER PLUS 8' : les clés pour progresser sur le plan salarial, les stratégies à adopter.
  • VIDEO FIXER SON SALAIRE 8' : comment trouver le bon chiffre ?
  • VIDEO CHECKLIST NEGOCIATION 6' : les points clés à préparer avant la négo.
  • VIDEOS NEGOCIER SON SALAIRE, durée totale 45 ' : les étapes de la négociation, avec les explications
  • PDF DE SYNTHESE (4) : la démarche expliquée, les formulations
  • VIDEO BONUS LES 7 CERCLES DE LA PEUR, 22 ' : comment mettre la pression au recruteur ! Vidéo instructive et à se tordre de rire.
  • VIDEO BONUS L'ARGUMENT NINJA 12' : comment construire des arguments en béton ? A un moment, il faut "porter l'estocade."
  • AUDIO BONUS DEMANDER UNE AUGMENTATION 20 ' : les clés pour gratter !
  • PDF BONUS DEMANDER UNE AUGMENTATION : synthèse écrite
  • AU TOTAL : 2 heures de vidéos exclusives + 20 minutes d'audio

Au besoin, utilisez votre code de réduction

Pas de code de réduction pour cette offre avec coaching

négocier son salaire en entretien d'embauche coaching