dans 5 ans question

Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? Que répondre en entretien d’embauche ?

dans 5 ans question

Dans ce post, découvrez comment faire de votre projet professionnel un atout pour donner envie au recruteur de vous choisir pour le poste. Il s’agit d’un question importante. En effet, dans mon travail de coach, je constate que beaucoup de candidats à l’emploi butent sur la question  » Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? (Ici, accès direct à mes programmes de coaching emploi).

1/ Pourquoi est-ce une question difficile ?

 » Comment vous voyez-vous dans 5 ans ?  »  est une question difficile, parce que beaucoup de personnes n’ont pas l’habitude de s’interroger sur elles-mêmes. Elles ne raisonnent pas de cette façon. C’est une question d’autant plus difficile pour les débutants. En effet, ils n’ont même pas encore commencé à travailler, ils ne savent pas encore ce qui leur plaît, et, déjà, on leur demande de se projeter.

2/ Pourquoi est-ce une question importante ?

Sur un plan plus psychologique, si vous affirmez vos ambition, vous séduisez le recruteur. Il est plus facile de s’identifier à quelqu’un qui a des ambitions plutôt qu’à quelqu’un qui reste plus terre à terre. A compétence technique égale, la réponse à cette question peut faire la différence, en donnant de la dimension à votre candidature.

3/ Que cherche le recruteur avec cette question ?

a/ Le recruteur cherche à répondre à la question : Ce candidat sait-il ce qu’il veut?

Il souhaite savoir si vos ambitions sont réalistes (avez-vous une idée juste des possibilités d’évolution dans le secteur ?).

Avez-vous un plan, même grossier, pour parvenir à votre objectif ?

Avez-vous confiance en vos capacités de progression ?

Etes vous un suiveur qui attend qu’on lui dise ce qu’il doit faire, ou un leader, qui trace son propre chemin ?

Quel est votre moteur, et, plus généralement, avez-vous une capacité à vous projeter ?

En résumé: A travers cette question, le recruteur a un aperçu de votre personnalité.

b/ Le recruteur cherche à savoir : Vos souhaits d’évolution peuvent-ils servir l’entreprise ?

• Quelle est votre ambition?
• Quel est votre potentiel?
• Quelles compétences souhaitez-vous développer?
• Est-il raisonnable d’investir sur vous?

Dans votre réponse, donnez des éléments qui serviront l’entreprise. Si vous dites : « Dans 5 ans, je souhaite créer ma propre entreprise, » le recruteur se dira «A quoi bon le recruter ?» Donc, dans votre réponses, sous-entendez que vous serez toujours dans l’entreprise.

4/ Que répondre ?

Les grands types de projets professionnels

Spécialisation technique (approfondir son domaine de compétence, ajouter des connaissances parallèles à votre domaine).Citez des choses précises. Dans le genre «Je souhaite maîtriser l’ensemble des éléments techniques sur TELS PRODUITS.»

Evolution vers un poste de management. Attention, pour aller dans cette direction, vous devez déjà avoir une crédibilité dans votre métier de base. Le débutant qui n’a encore rien prouvé et déclare qu’il voudrait manager ne sait pas forcément de quoi il parle.

Evolution vers la gestion d’une unité de production/d’un service/d’un site.

Evolution vers une nouvelle compétence/fonction (Ingénieur qui passe au commercial, commercial qui passe au recrutement ou a la formation). Les doubles compétences sont recherchées. Aussi, dans un marché de l’emploi tendu, avoir deux casquettes peut vous sauver la mise.

Evolution à l’international.

5/ La réponse bébête par excellence:

Le recruteur: Où vous voyez-vous dans 5 ans?

Le candidat: A votre place!

C’est le genre de réponses débiles des débutants. A proscrire, car cette réponse, par son aspect « boutade » apparaît comme une tentative de ne pas répondre à la question. Au mieux, vous récolterez un rire convenu. Une perte de temps et d’énergie.

6/ Les scrupules du débutants:

Un débutant peut être tenté d’employer beaucoup de conditionnels :

« Si je vois que le commercial me plaît et si il y a de bonnes opportunités, alors, je me verrais bien évoluer vers un poste d’encadrement. »

Non ! Pas de conditionnel. Car les conditionnels laissent entendre que vous pourriez échouer, ou bien que vous êtes frileux. Donc, pas de conditionnel.

On peut utiliser des réponses «à multiple détente», exemple:

« Au cours de ces 5 années à venir , je veux tout d’abord devenir un expert reconnu dans le domaine MACHIN CHOSE, et être capable de monter des projets de façon autonome. Ensuite, c’est vrai qu’un parcours à l’international m’attire. »

7/ Les réponses disqualifiantes:

Donner un projet qui semble anecdotique.

Exemple : Je souhaite améliorer ma maîtrise de l’anglais.

La question « Comment vous voyez-vous dans 5 ans» n’est pas à confondre avec la question «Quels sont vos axes d’amélioration ? » posée en entretien d’évaluation.

En résumé, au sujet de la question  » Comment vous voyez-vous dans 5 ans ?  » :

Pour répondre à cette question, partez de ce que vous aimeriez faire et qui pourrait servir l’entreprise, tout en donnant des détails. Donnez une cohérence à vos ambitions. Si vous avez l’idée de changer radicalement de carrière dans les 5 ans, le dire pourrait vous desservir, car le recruteur ne saurait pas dans quelle case vous placer.

Sachez aussi qu’il s’agit de donner une direction, qui ne vous engage en rien. Personne ne va venir vous voir dans 5 ans en vous disant «Alors comme ça, on a toujours pas évolué vers le management d’un atelier ? » Il est fort probable que dans 5 ans, vous ayez quitté cette entreprise. Cette question est donc plutôt une question pour l’ambiance.


Vous voulez aller plus vite dans votre recherche d’emploi ? Osez le coaching ! Cliquez ICI.



Sélection d'articles sur le sujet " Coaching professionnel recherche d'emploi " : les apports d'un coach emploi, CV, lettre, préparation d'entretiens d'embauche...